Le défi (inachevé) de la chemise sur mesure

Voilà maintenant quelques mois que je suis restée éloignée du blog, le défi « je couds pour un homme » de Nabel est l’occasion de reprendre « la plume ».

Je n’ai à peu près rien fait des objectifs que je m’étais fixés en début d’année… notamment parce que je me suis lancée dans le modélisme, grâce à la formation de Marie-Emilienne (que je recommande chaleureusement !). Après avoir mis en pratique ma formation avec des jupes, des hauts et une robe, j’ai décidé de me lancer dans une chemise pour homme !

Il faut dire que j’avais essayé de réaliser une chemise pour mon mari d’après le patron de la chemise L’Elegant des BG, mais il aurait fallu qu’il y ait une taille de plus (le XS) pour que ça le fasse. J’avais tenté de bidouiller et finalement abandonné. Patronner une chemise me semblait donc être une meilleure option que de tenter un autre patron qui n’aurait probablement pas été coupé pour lui.

Première étape : le buste de base

Comme pour tout projet de modélisme, il a fallu commencer par le buste de base.

1ère toile :

Surprise : le buste de base homme ne descend pas sur les hanches, il s’arrête au niveau de la taille, ce qui donne une sorte de brassière ! Le nombril c’est cadeau !!

Au niveau du devant, il n’y avait pas de modification particulière, par contre au niveau du dos il y avait deux soucis à gommer :

  • un peu trop de tissu au niveau du bas du cou (on voit sur la photo les marques d’une pince que j’ai faite pour visualiser le volume à absorber)
  • beaucoup trop de tissu au niveau de la taille, il faut donc faire des pinces pour faire une chemise cintrée.
2ème toile :

Etant donné que je faisais des pinces dans le dos, j’ai préféré prolonger la toile jusqu’aux hanches :

J’ai gommé le problème du cou, et basculé les pinces dos dans les coutures côté pour ne pas avoir de pinces.

La transformation

Une fois ma toile validée, j’ai pu commencer les transformations. Cette partie n’a pas été trop compliquée, en suivant les étapes de transformation du livre de Jacqueline Chiappetta.

Je n’ai pas de photos des essais, mais c’est surtout avec la manche que j’ai eu du mal, il a fallu 3 versions pour obtenir le bon résultat !

Pour le col nous avons fait deux versions pour déterminer la forme de col la plus appropriée :

Après cet essai c’est la version de droite qui a été sélectionné (le col italien, vs. le col français pour celui de gauche… on apprend plein de choses en faisant de la couture !).

La réalisation

Une fois les différents éléments validés, je me suis lancée dans la réalisation ! J’ai profité des soldes pour commander un très beau Coton blanc tissage chevrons chez Eglantine et Zoécoton-blanc-tissage-chevrons-tissu-couture-habillement-diy-sewing-mode-coudre-vetements.jpg

Pour le tissu contrasté (pour le col, la patte de boutonnage, et les poignets), il s’agit d’un tissu de mon stock, ramené d’un voyage à Hawaii.

Une des difficultés portait sur les poignets, avec notamment la fente capucin. Pour comprendre son montage, j’ai « simplement » décousu une chemise usée de chez Café Coton !

dsc_0012

Pour être au plus proche des finitions d’une chemise du commerce, j’ai également fait le choix des coutures rabattues :

dsc_0013

Pour le positionnement des boutons, j’ai utilisé un outil très pratique : une règle de mesure pour boutonnière :

dsc_0007_22

Jusqu’ici tout allait bien…

Mais une fois les boutonnières placées, et les boutons cousus à la main avec amour, ce qui devait être le dernier essayage avant l’ourlet du bas, une simple formalité… a donné lieu à une énorme désillusion : la boutonnière n’est pas verticale… Elle dévie vers la gauche en montant vers le col :

Pas de doute, je me suis ratée quelque part… C’était il y a deux semaines, et je n’ai pas encore trouvé le courage de me pencher sérieusement sur le sujet pour comprendre mon erreur.

Malgré tout, je suis plutôt contente de cette réalisation, et des finitions. Reste à débusquer le problème et recommencer ! Après tout, c’est toujours plus rapide la deuxième fois…

8 réflexions sur “Le défi (inachevé) de la chemise sur mesure

  1. Bonjour, ne dit-on pas que faire et défaire c’est travailler…. en voilà un bel exemple ! Mais quand tu l’auras mis au point ce sera parfait et tu pourras en faire d’autres sans perdre de temps. Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Oh ! Je suis impressionnée. Quel travail pour faire de la couture sur mesure pour ton chéri ! Je ne suis pas sûre de bien comprendre. Quand tu parles de la boutonnière, tu veux dire la patte de boutonnage? En fait, personnellement sur les photos je ne vois pas vraiment le problème. Je suis juste admirative. Je n’ai encore jamais tenté de coudre une chemise pour monsieur et pourtant j’adorerais essayer.

    Aimé par 1 personne

  3. Comme dirais quelqu’un que je connais bien, il y a beaucoup de potentiel 😉
    Sincèrement, laisse reposer et replonge toi dessus, je suis persuadée que tu vas vite te dire « mais c’est bien sûr ! »
    En tout cas, elle promet d’être magnifique cette chemise

    Aimé par 1 personne

  4. La chemise est très jolie, c’est bien dommage qu’elle s’oriente plus d’un côté. Je te souhaite du courage pour démonter et remédier à ce souci, mais cela serait vraiment dommage de la laisser dormir dans un coin, car elle est très sympa

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s