De la soie et des raccords

Il y a quelques mois, quand ma grande sœur (Manu) m’a parlé du fait qu’elle était invitée à 2 mariages cet été, je lui ai proposé de lui faire un haut pour l’un des deux (elle ne porte pas de robes).

Le choix du modèle

La première étape a été de choisir le patron : nous voulions une forme originale, avec de petites manches car elle n’aime pas les débardeurs.

Le premier « candidat » a été le top asymétrique de DP Studio pour lequel Manu avait craqué :

le-502-asymmetric-top-with-draped-effact

Malheureusement je ne voyais pas comment lui ajouter de petites manches sans « casser » la ligne générale du modèle. Après quelques recherches, je lui ai proposé de détourner en blouse le patron de la robe Autumn de Style Arc , et c’est l’option qu’elle a retenue :

Le choix du tissu

J’ai fourni à ma sœur une liste de sites de vente de tissus en ligne ainsi que des indications sur le type de tissu à privilégier.

Son choix s’est rapidement porté sur un très beau tissu 100% soie à carreaux de chez Pretty Mercerie. Compte tenu du tarif de ce tissu (17,5 €/m), j’ai commandé un échantillon afin qu’elle puisse confirmer son choix :

L’échantillon nous a permis de confirmer qu’il était très beau, mais également très transparent et très fluide !! En fait « fluide » n’est même pas le terme, c’est plutôt sa légèreté qui est frappante, il semble « insaisissable ». Mais bon, selon le fameux dicton « la peur n’évite pas le danger », nous avons confirmé ce choix.

Néanmoins, j’ai attendu d’avoir réalisé une toile avant de commander le tissu pour confirmer le choix de patron (bah oui, quand même !) et déterminer le métrage nécessaire (en effet, comme je voulais transformer un patron de robe en patron de blouse, je n’avais pas d’indication sur le métrage nécessaire, d’autant plus que ce tissu a une laize de 110 cm et non pas 140 cm comme la plupart des tissus).

La toile

J’ai commandé ce patron en PDF. La première étape a donc été de scotcher les 45 feuilles du patron !! IMG_20170407_232724_674

Mais je dois avouer que cela a été beaucoup moins « douloureux » que ce à quoi je m’attendais. J’ai ensuite déterminé « au feeling » la longueur de la blouse que j’allais réaliser, et j’ai décidé de réaliser le dos un peu plus long que le devant.

La partie vraiment difficile a été de comprendre le montage. Les explications tiennent en une page, et j’ai vraiment eu du mal à comprendre comment se faisait le pli dans le dos. Pour être tout à fait exacte je n’ai pas compris du tout, et j’ai du me faire aider de mon mari (à 2 ingénieurs, on était obligés d’y arriver !) pour comprendre le montage. C’est néanmoins la seule vraie difficulté de ce modèle.

Le modèle n’étant pas ajusté, je n’ai pas eu besoin de faire de retouches une fois la toile réalisée.

La coupe

Une fois la toile validée, j’avoue avoir eu du mal à me lancer dans la réalisation du « vrai » haut. J’appréhendais tout particulièrement de devoir couper. En effet, je n’aime déjà pas habituellement cette étape, mais avec cette matière fuyante, je savais que cela allait être encore plus compliqué. J’avais envisagé d’utiliser du Fabulon, mais après un essai sur un échantillon j’ai du me rendre à l’évidence, le tissu ne retrouvait pas sa fluidité après lavage. De même je ne pouvais pas utiliser de stylo Frixion pour reporter les marques, car cela laissait une marque comme « gravée » dans le tissu.

A la difficulté de la matière s’ajoutait le fait que je voulais réussir mes raccords, et donc être très attentive au positionnement des pièces du patron sur le tissu !

La réalisation

Le tissu avait besoin d’être surfilé, mais j’avais peur de faire une catastrophe avec cette matière. Pour éviter les problèmes j’ai donc décidé d’enlever le couteau de la surjeteuse, et j’ai placé un papier de soie sous le tissu afin qu’il soit moins fuyant.

DSC_0024_9

Le montage en lui-même n’était pas compliqué, d’autant que j’avais déjà réalisé la toile. La difficulté est vraiment venue du tissu « vivant ». Je me suis surtout arraché les cheveux pour le montage du col : j’ai du recouper plusieurs fois le tissu qui gondolait. Au final, la bonne solution était d’entoiler le tissu avant de couper la pièce. Heureusement qu’il s’agissait de petites pièces !

J’ai également choisi d’entoiler l’encolure, même si cela n’était pas prévu dans le patron initial. J’avais pris cette décision suite à la réalisation de la toile, et cela a eu un avantage non négligeable : cela permettait d’opacifier cette partie pour éviter d’avoir deux épaisseurs de carreaux qui n’allaient évidemment pas être alignées (ce qui allait être problématique vu que le tissu est transparent) !

Qui dit soie dit « coutures anglaises », ce qui signifie deux fois plus de coutures, mais qui permet d’avoir de jolies finitions à l’intérieur (on fait les choses bien ou on ne les fait pas !) :

IMG-20170826-WA0001

Le résultat

Allez, soyons fous, on se lâche aujourd’hui : une vidéo ! Elle vous permettra d’apprécier la légèreté de ce tissu :

Et bien sûr, le résultat porté le jour J :

manu mariage

Bilan

Je dois avouer que j’avais une certaine pression tout au long de la réalisation (l’envie de bien faire pour ma sœur + la technicité du tissu), donc c’est probablement une des réalisations sur lesquelles j’ai passé le plus de temps… en tout cas, celle sur laquelle je me serai le plus appliquée !

Mais je suis très contente d’avoir relevé ce défi, et du résultat. Et le plus important bien sûr : ma sœur était fière de son haut « unique » et a été complimentée sur sa tenue !

5 réflexions sur “De la soie et des raccords

      1. Très belle réalisation comme d’habitude ! ,,tu pourras bien prendre des commandes. .. Et il faut dire aussi que comme d’habitude les mannequins les p0rtent bien. ..

        Aimé par 1 personne

  1. Bonjour, j’arrive depuis le blog de Clotilde, afin de me faire une idée des patrons Style Arc !
    Merci pour ce billet qui détaille bien ce à quoi il faut s’attendre avec cette marque. Il y a eu un travail de folie sur ce haut, mais chapeau pour le résultat !
    Je file continuer à visiter ton joli blog !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s